• Deadpool - Mon avis ! (Sans spoiler)

    Le pitch:

    - Interdit aux moins de 12 ans -

    Deadpool, est l'anti-héros le plus atypique de l'univers Marvel. A l'origine, il s'appelle Wade Wilson : un ancien militaire des Forces Spéciales devenu mercenaire qui se découvre un cancer généralisé. Après avoir subi une expérimentation lourde et violente qui va accélérer ses pouvoirs de guérison, il va devenir Deadpool. Armé de ses nouvelles capacités et d'un humour noir survolté, Deadpool va traquer l'homme qui a bien failli anéantir sa vie.
     

    Deadpool - Mon avis !

    Mon avis:

    Deadpool le film... L’arlésienne après laquelle, moi-même, je commençais à ne plus courir. Il faut dire qu'on part de loin, très loin. Rappelez-vous, tout commence en l'an de grâce 2009 avec le film X-Men Origins: Wolverine qui narre les aventures de l'ami Logan de la découverte de ses pouvoirs mutants à aujourd'hui. Dans le film, l'équipe dont fait partie Wolverine comporte un mercenaire mutant joué (déjà) par Ryan Reynolds avec des sabres et une répartie cinglante. Les agrégés en comics que nous sommes comprennent donc assez vite que Deadpool est en train de naître dans l'univers cinématographique version 20th Fox. Oui mais voilà, pour des raisons obscures, les scénaristes ont décidé que ce personnage ben il fallait vraiment pas, mais alors pas du tout, qu'il ressemble à celui des comics. A l'issu de ses expériences génétiques, Deadpool devient donc méconnaissable et ... muet!!! Exit le costume rouge, les bons (gros) mots et le look purulent, place à un athlète tout blanchâtre, à la bouche cousu, aux multiples pouvoirs et muni d'une grande griffe à l’extrémité de chaque bras... Rob Liefield se serait retourné dans sa tombe s'il n'était toujours vivant! Bien évidemment, peu aidé par un scénario que nous qualifierons de "bancale", le personnage tombe aussi vite que le film dans les oubliettes des adaptions ratées de comics au cinéma.

    Deadpool était mort et sa carrière hors papier était terminée...

    Deadpool - Mon avis !

    Oui, mais non... Car c’était sans compter sur l'amour sincère que porte Ryan Reynolds pour le personnage. Conscient de l'outrage qui a été réalisé, il se lance corps et âme dans un nouveau projet de long métrage qui rendrait enfin justice au mercenaire déjanté. Porté par l’enthousiasme indéfectible des fans du comics, ce dernier arrive titiller l’attention de la Fox qui commande un script et donc un bout d'essai. Encore une fois, pour d’obscures raisons, le studio décide de ne pas donner suite pour le moment. Sauf qu'il existe quelque chose de plus puissant qu'un studio ciné tel que la Fox; IN-TER-NET!

    Rapidement après le tournage de l'essai, ce dernier fuite sur le net et arrive ce qui devait arriver; un ras de marée de like, partages, "#", forum et autres blogs qui relaient la courte vidéo alors l'espoir que ce projet puisse se concrétiser; la fan-base était conquise, ne restait plus, à Reynolds, que de convaincre le studio. Sauf que (et oui encore), le monumental gadin des "4 fantastiques" refroidit les ardeurs du studio qui venait d'offrir 122 millions de dollars au prometteur Josh Trank. Et si un buzz titanesque est une chose, se relever financièrement d'un tel fiasco super héroïque pour se jeter potentiellement dans un similaire en est une autre. Appuyé alors par quelques cadres de la Fox (eux aussi fana du personnage) et des réseaux sociaux qui ne faiblissent pas; Reynolds fait accepter le projet à la Fox qui engage Tim Miller (responsable des effet spéciaux sur Scott Pilgrim et du bout d'essai cité plus haut) et accorde un budget top sécurité de 58 millions de dollars.

    Au final, le jeu en valait-il la chandelle? Reynolds, abonné aux échecs super-héroique, a t-il misé sur le bon cheval?

    Deadpool - Mon avis !

    La réponse est OUI!!! Ce film est fait pour vous faire prendre un pied monumental si vous êtes fan de Deadpool! Tout rappelle fidèlement l’univers du comics; des injures, de la violence gratuite, de l'humour et un décalage complet de la narration. Car oui, comme dans le comics, Deadpool a conscience d’être un personnage et casse régulièrement le "4ème mur" pour s'adresser au public. Et ce qui aurait pu devenir terriblement kitsch est amené avec brio. Le rythme du film ne faiblit pas et les 2h passent sans s'en rendre compte.

    Ryan Reynolds, qui a tant donné au projet, peut (et doit) être félicité pour son interprétation du personnage; décalé et respectueux du comics. L'acteur s'est tellement identifié au rôle, qu'il est reparti avec un jeu de costume qu'il porte a différentes occasions comme Halloween.

    Deadpool - Mon avis ! (Sans spoiler)

     

    Les personnages secondaires sont efficaces; l'apparition de quelques X-Men participent à l’esprit "univers étendu" que tous les studios semblent désormais vouloir voler à Marvel. De toute façon, et le film l'annonce d'emblée, on est pas là pour réfléchir sur la pertinence des personnages ou de la profondeur du scénario mais pour kiffer nos races! Et bien qu'il ne soit pas non plus dénué de défauts (la doublure VF du "bad guy" est juste horrible, la fin big love chamallow, et voir Deadpool sautiller partout comme un Spider-Man sous emphet' m'a gêné ) il n’empêche que j'ai bien kiffé ma race!

     J'ajoute une mention spéciale à la scène cachée post-générique (car, oui, eux aussi s'y mettent) qui ne manquera de dérouter le spectateur ;-)

     

    Sa note: 8/10

    Une (très) belle réussite qui augure une année 2016 sous les meilleures auspices pour les films de super-héros. Ce long métrage, résultat d'un projet porté par des passionnés, comble les attentes des fans du genre en livrant un OVNI cinématographique au caractère déjanté.

    A l'heure où vous lisez ces lignes, Deadpool a enregistré plus de 150 millions de dollars sur le territoire US, un record pour un film classé R aux États-Unis, l’amenant à un peu plus de 283 millions de dollars dans le monde. Si les rumeurs disent vrai, une suite avec Câble serait en chantier.

    Ma seule crainte désormais, c'est que les studios ne cherche à capitaliser sur ce succès en faisant des films "à la Deadpool", à savoir du décalé, du gore et du violent; du R Rated quoi... Et là, il faudra être attentif car entre copier/coller dégueulassement une réussite et surfer sur une dynamique, la limite peut être franchie avec la rapidité du balle dans le derrière...

    En attendant, profitons de l'instant présent et remercions messieurs Miller et Reynolds pour ce fucking trip.

     

    Fiche technique: Titre original : Deadpool Titre français : Deadpool 

    Réalisation : Tim Miller

    Durée : 108 minutes

    Date de sortie : 10 février 2016

    « Secret Wars: Kesako?Mon avis en 10 lignes sur - Thor "Victoire" Marvel Deluxe »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :