• Secret Wars: Kesako?

     

    INTRO


    On y est! Secret Wars ou « le crossovers qui bouleversera l’univers Marvel à jamais »!..
     

    Combien de fois cette histoire nous fut vendue avec, la plupart du temps, une réelle déception? Nous ne comptons plus les lignes temporelles rétablies au dernier moment, les morts qui réapparaissent, les vivants qui disparaissent le temps de quelques numéros et autres facéties sans réelles conséquences...
     

    Mais cette fois-ci, il semblerait que ça soit sérieux. Depuis plusieurs mois, Marvel tease un nombre impressionnant d’infos et de visuels avec un sous-titre commun « Everything dies »... Aurions-nous droit à une véritable révolution au sein de la maison des Idées? Est-ce vraiment la fin de tout?
     

    Secret Wars, dont les premiers numéros paraissent actuellement dans l’hexagone, nous donnent des éléments de réponses.

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


    PROLOGUE


    Tout commence en décembre 2012. Jonathan Hickman fraichement nommé à la tête du Marvelverse lance ses Avengers #1 et New Avengers #1 avec une idée précise en tête; détruire l’univers Marvel pour mieux le relancer (vous avez dit « reboot »?). Pour ce faire, il établie un plan qui couvrira les 3 prochaines années de la ligne éditorial de la Maison des Idées avec comme point d’orgue Secret Wars.


    Secret Wars: Kesako?Brisons tout de suite quelques idées reçues et précisons ce qui doit l’être; nous pouvons lire ici et là que le Secret Wars d’Hickman en étant le dernier du Marvel Universe fait écho/hommage à un autre crossover de mai 1984 "Secrets Wars"  qui serait le premier de sa génération. Rien n’est plus faux.

    Le premier événement de ce type, réunissant plusieurs héros dans une histoire commune, est Contest of Champions paru en aout 1982. Le « premier » Secret Wars, narre les aventures des plus grands super-héros Marvel et des plus terribles super-vilains opposés par une entité omnipotente, le Beyonder, qui a décidé d’organiser un grand tournoi dans l’espace, le vainqueur voyant tous ses vœux exaucés. Si les bases de cette histoire comportent de nombreuses similitudes avec le crossover de 2015, il est cependant à noter que cette aventure sera dictée à l’époque par la volonté de vendre des jouets plutôt que chambouler les bases de son univers comics. C’est en ça, nous le verrons, que les deux crossovers se distinguent.
     

    Enfin, Il est important de ne pas confondre le Secret Wars de 2015 avec celle de 2004. Dans cette dernière (notez bien l’absence de « s »), Nick Fury monte une équipe sécrète de super-héros pour en finir avec Fatalis. L’opération tourne au fiasco ce qui provoque le départ de Fury du Shield et la constitution des New Avengers. A part Fatalis, cette histoire ne préfigure en rien des sorties actuelles.


    IL ÉTAIT UNE FOIS LE MULTIVERS


    Lors de son arrivée sur Avengers, Hickaman a rapidement annoncé, un plan sur 3 ans, tout son run n’étant, au final, qu'une seule histoire de collision d'univers. Pendant 77 épisodes publiés sur deux séries, l'auteur va nous présenter différents camps s'affrontant alors que le multivers s’effondrent. Mais quel Multivers et pourquoi Diable s’effondre t’il? me direz-vous.

    Secret Wars: Kesako?


    Pour répondre à cette question, il nous remonter dans le temps, juste après Avengers vs X-Men. A l’issue de cette guerre fratricide, Captain America juge les Avengers en sous-effectif à l’aune des menaces cosmiques qui pointent à l’horizon. Une idée loin d’être idiote puisque, dans la foulée, l’Univers Marvel s’enfonce dans le crossovers Infinity et, avec lui, de nouvelles révélations sur « l’univers » au sens large; une force d’invasion menée par une mystérieuse race alien ravage de nombreuses galaxies avec la Terre en point de mire. Thanos, jamais le dernier en matière de filouterie en profitera pour attaquer la Terre.
    En réalité, ces affrontements intergalactiques constituent un tour de passe-passe d’Hickamn pour détourner notre attention de son « autre » équipes d’Avengers, les Illuminati. Composé des grands grands/penseurs héros de la Terre, ces derniers, se réunissent périodiquement pour prendre des décisions importantes. Reed Richards, membre fondateur de cette assemblée, vient de faire une découverte alarmante; le multivers (soit l’ensemble des réalités alternatives de l’univers Marvel -dont fait partie l’univers Ultimate par exemple) Secret Wars: Kesako?s’effondre sur lui-même, par collisions successives. Ces collisions ont lieu au niveau de la Terre, et débouche sur un fait avéré et indéniable : la fin est inévitable. Pour éviter la destruction des univers entrant en collision, l'une des deux Terres doit mourir; c’est ce qu'ils appellent des "incursions ": à un moment donné, deux Terres parallèles se retrouvent au même endroit. Soit l'une d'elle est détruite pour faire de la place à l'autre, soit les deux se détruisent mutuellement. Bien sûr, une planète ne va pas détruire une autre, c'est à ses habitants de le faire. Les Illuminati vont donc ,en secret pendant des mois, repousser l'apparition de chaque nouvelle Terre par l’intermédiaire de la Cabale; une équipe de vilains que la perspective de détruire des mondes ne répugne pas.
     

    La trame élaborée par Hickman commence à se dessiner: d'un côté les Illuminati qui ont accepté le fait que, pour survivre, une Terre doit être détruite à chaque collision, et de l'autre, le reste des Vengeurs, qui n'est pas trop d'accord avec ce fait violent et radical. Seulement le temps défile et rapproche la Terre vers son funeste destin...

     

    PENDANT CE TEMPS-LA EN LATVERIE...


    A l’insu de presque tout le monde, d’autres ont également œuvré pour empêcher ces incursions.

    Parmi eux, le docteur Strange a été un des premiers à envisager d’autres méthodes pour tenter de contrer le phénomène. La première et non des moindres sera de littéralement vendre son âme aux forces démoniaques afin d’acquérir de nouveaux pouvoirs. Il s’entoure d’une milice, les Prêtres Noirs, et tente, de manière désespérée, de déterminer l’origine de ses incursions. C’est alors qu’au détour d’une mission, Strange fait la rencontre de Fatalis. Ce dernier lui explique qu’il est le fameux Rabum Alal qui lutte contre les Beyonders, véritables artisans de cet effondrement. Accompagné de l’Homme Molécule, Fatalis a combattu directement cette race extraterrestre jusqu’à une bataille finale durant laquelle les terres 616 et Ultimate étaient sur le point de se percuter. Bien qu’il n’est pu sauver les deux mondes, il a réussi, grâce aux pouvoirs des Beyonders, à conserver des fragments de chaque réalité pour créer un monde « puzzle » nommé le Battleworld, sur lequel il règne en véritable dieu.

     

    Secret Wars: Kesako?


    Le Battleworld, est un monde totalement déjanté qui regroupe des réalités et des variantes des univers classiques et Ultimate dans lequel les Thor de toutes les réalités constituent la compagnie CRS de Fatalis, où les mutant ont leur parcelle « mutante » et où M.O.D.O.K possède un vaste territoire, pour ne citer qu’eux.
     

    Secret Wars: Kesako?

     

    Dans la narration de ce patchwork, les têtes pensantes de Marvel ont laissé libre cour à l’imagination débridée des scénaristes. Ces derniers ne se sont donc pas fait prier pour créer des séries totalement délirantes chacune se déroulant dans une zone qui lui est attribuée.
    Question lecture, l’event se déroulera sur une période 5 mois à raison de 11 revues mensuelles*.

    Afin de ne pas spoiler, je ne dévoilerai pas plus sur la raison de ce battleworld et sur les aventures qui attendent les rescapés des incursions. Je vous laisse le soin de découvrir cela aux travers des lectures des différentes revues citées plus haut. Si vous souhaitez néanmoins en savoir plus, je vous recommande chaudement la vidéo très complète de Mar-vell à ce sujet:

     
     

    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    BILAN


    Nous attaquons le deuxième mois de l’event Secret Wars et mon appréciation reste mitigée.

    Certes, pour une fois, le mot « révolution » n’est pas galvaudée puisque les deux univers Marvel sont bel et bien anéantis. Certes, le parti pris d’histoires plus ou moins loufoques apporte un vent de fraicheur selon les titres. Mais globalement, je reste déçu par les explications données pour justifier un tel chamboulement de mes habitudes de lecture. Il m’a fallu plusieurs lectures pour bien saisir les tenants et aboutissants de l’histoire principale et, parmi les différents titres annexes, seul Deadpool m’a vraiment divertis ce qui est plutôt mauvais signe sachant que je préfère généralement les héros sombres et urbains à la Daredevil.
     

    Je vous laisse donc juger tout cela sans consigne ni conseil particulier de lecture. Je serai, bien entendu, attentif à vos retours sur ce sujet et espère pouvoir débattre très vite, avec vous, de l’après Secret Wars qui nous attend à l’horizon de l’été 2016.

     

    Secret Wars: Kesako?

     

    *

    SECRET WARS (arc principal)
    SECRET WARS : AVENGERS
    SECRET WARS : BATTLEWORLD
    SECRET WARS : CIVIL WAR
    SECRET WARS : DEADPOOL
    SECRET WARS : LES GARDIENS DE LA GALAXIE
    SECRET WARS : MARVEL ZOMBIES
    SECRET WARS : OLD MAN LOGAN
    SECRET WARS : SPIDER-MAN
    SECRET WARS : ULTIMATE END
    SECRET WARS : X-MEN

     

     

    Sources: marvel-world.com, Comicsblog.fr, Wikipédia, Sidekick-comics.fr

     

     

    « Mon bilan de la Paris Comic Con 2015Deadpool - Mon avis ! (Sans spoiler) »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :